10 octobre 2022

Étoiles : Sabotage à Octogônes 2022

lena blair

Compte rendu de la deuxième partie de Étoiles à Octogônes, festival du jeu et de l’imaginaire qui a eu lieu à Lyon du 30 septembre au 4 octobre 2022

J’ai fait jouer pour une deuxième fois mon jeu de rôle générique de science fiction à Octogônes le dimanche matin. Avec deux petites pressions supplémentaires :

1 – A ma table se sont inscrit(e)s Tomun et Aetherya (ainsi que son compagnon). Il s’agit de personnes que je connais et apprécie énormément de la communauté Discord Scandalicious. J’ai du coup forcément un peu peur de les décevoir. Surtout que Tomun avait déjà acheté son exemplaire PDF sur itch.io

2 – Le scénario « Sabotage » n’a été playtesté qu’une fois. Et c’est la première (et seule fois) où j’ai eu un personnage décédé. Donc, je sais ça sera pas forcément facile pour les joueurs d’une part, d’autre part c’est + calé et millimètre que Sauvetage Éclair

Un casting aux petits oignons

J’ai beaucoup aimé cette partie, à commencer par le casting. On avait

Dirk  : un jeunot de 17 ans, surdoué ayant eu son diplôme au MIT à 15 ans, expert en techno extraterrestre et agile qui pense toujours avoir raison.

Orkash :  un ancien catcheur à la musculature puissante, protecteur et as du volant. Avec une cicatrice au visage qui semble ne pas pouvoir cicatriser. Est joué dans la série par Dave Batista

orkash illustration
Tentative de photo d’illustration d’Orkash

Lena Blair : empathique, athlétique et linguiste. Qui a la phobie du noir en général et des Voïd

Rodriguez : Possède un doctorat en physique, Informaticienne et a l’air gentille / ne semble pas être une menace. Vue faible lorsqu’il n’a pas ses lunettes

Magali dit « La glue » : Bricoleuse, trouve toujours des trucs intéressants quand elle cherche, expérience de la rue. Pense faire toujours mieux que les autres.

Une chouette fiction

Le scenario est relativement simple dans son pitch.

Un méchant Voïd (race extra terrestre qui sont les grands méchants de l’univers) possède un puissant vaisseau destructeur de mondes : l’Astrapi. Ce monstre se fait appelé Zeus et est une puissance menace pour l’univers tout entier.

astrapi vaisseau de Zeus, le puissant voïd
L’Astrapi, le vaisseau du puissant Voïd Zeus, qui lui permet de détruire des mondes (illustration Mid Journey)

Les personnages des joueurs sont envoyés infiltrer une mine de cristaux qui sert de carburant à l’arme du vaisseau. Le but est simple : saboter le chargement des cristaux pour que le vaisseau ennemi explose.

La fiction débute donc avec des PJs prisonniers et sans équipements qui doivent ruser pour s’en sortir. Les personnages ont été super efficaces et les quelques ratés ont provoqué pas mal de sourire.

Pas mal d’images me reviennent en tête:

  • La German Suplex d’un serviteur Voïd à travers une table d’infirmerie par Orkash
  • Rodriguez qui sans ses lunettes trébuche et fait exploser une partie des cristaux prématurément activant l’alarme alors qu’ils allaient pouvoir s’en sortir
  • Le même Rodriguez un instant + tard qui fait genre il a pas fait exprès c’est pas lui puis sa subtile diversion pour aider le reste du groupe
  • Le petit Dirk qui après avoir été malmené et protégé par Orkash bidouille une lance pour desactiver TOUTES les armes, créant la panique chez les gardes.
  • Lena qui égorge un serviteur Voïd avec ses chaînes puis se fait presque exploser par une lance énergétique après avoir lancé un mouvement de révolte.
  • Magali qui parlemente avec des gardes tellement bien que ces derniers sont à deux doigts de pas prendre le chargement puis finalement si
  • Magali & Rodriguez qui prennent le contrôle des communications dans un effort coordonné des + efficaces

Bref pas de morts et de chouettes souvenirs !

Pour conclure

Sans vouloir être méchant envers mes autres parties faites lors du festival Octogônes, je pense que c’est ma partie PRÉFÉRÉE du salon !

Et j’ai reçu de la part d’un joueur nouveau retour :

Étant dans l’armée, le grade de caporal lui semble pas assez gradé pour faire partie de ce genre d’équipe. Pareil pour la scène décrite dans le mess, pas assez « réaliste »

C’est un excellent retour, qui me confirme ce que je faisais déjà depuis un moment : ne pas en tenir compte. Ce n’est pas ce qui m’interesse.

D’ailleurs j’en ai pas parlé dans la première partie et là c’était car quelqu’un m’a demandé pour le grade que j’ai répondu caporal (comme dans le livre de base). Je pense que pour la V2, cette notion sera tout simplement supprimée.

+ un encadré pour dire ouai , l’organisation est un peu militaire mais que le but n’est pas d’être réaliste.

Articles liés

 

 



Ce texte est distribué sous la licence CC-BY-SA

Ecrit 10 octobre 2022 par erwik dans la catégorie "Retour de partie
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires